Nautisme à Brest - Le coup d'accélérateur

telegramme23 04 2018

Le Stade Brestois a son club d'entreprises pour le football. Le nautisme brestois va pouvoir s'appuyer sur « West Team Lab'», un club d'affaires également ouvert aux particuliers et aux écoles du nautisme. Son initiateur, Ewan Lebourdais, revient sur ce coup d'accélérateur inédit et sur la volonté des écoles de voiles de rejoindre cette dynamique.

Réussirez-vous à raccrocher les mondes de l'entreprise et de l'associatif qui ont toujours eu du mal à tirer le même bord ?
Ewan Lebourdais : « C'est un des enjeux de ce club d'affaires. Les clubs peinent à trouver de l'argent et à valoriser leur travail. Les entreprises ont des difficultés à s'y retrouver dans les méandres de l'associatif. On va essayer de parler le même langage et de ramer dans le même sens ».

Pour quelles raisons évoquez-vous un heureux alignement des planètes ?
« Cette idée de club autour du nautisme est le prolongement de la West Team créée fin 2012 et du réveil de la base de vitesse en rade de Brest. Dans le même temps, les grands clubs de voile brestois se sont engagés dans un projet de rapprochement et de mutualisation de leurs moyens (lire ci-dessous). Tout concourt à créer une dynamique sur ce merveilleux terrain de jeu de la rade de Brest ».

D'autres avant vous ont pourtant soutenu la voile...
« Évidemment, mais il s'agit le plus souvent de soutiens disparates. À part la collectivité qui a régulièrement soutenu le développement du nautisme au Moulin-Blanc, les entreprises ont toujours apporté leur contribution seules de leur côté, sans trop réussir à mesurer l'impact et la portée de leur participation. Certaines entreprises donnent de l'argent avec la sensation d'avoir donné un coup d'épée dans l'eau ».

En quoi votre club change-t-il la donne ?
« Les membres vont pouvoir s'engager sur des projets concertés et partagés. Nous disposerons de moyens de communications pour faire rayonner et valoriser leur participation. Des photos et des vidéos seront produites de manifestations davantage valorisées ».

Qui compose ce club ?
« Un noyau est déjà composé d'une demi-douzaine de membres fondateurs. Groupe Cofibel, agence Hippocampe, West Courtage, assurances Omnes-Henry, le Reprographe, Eoliz, Union Nautique Brestoise. Chaque nouvelle adhésion est soumise à l'accord des membres fondateurs ».

Quel en sera le style ?
« Maritime, détendu et convivial, surtout pas un truc qui sent les conventions et la poussière. Les membres s'y retrouveront deux fois par trimestre avec des visites de sites de produits du nautisme originaux. Le but est de croiser les compétences et de faire monter le potentiel nautique de la rade de Brest qui n'accueille toujours pas d'épreuve du Tour de France à la voile et qui a manqué le coche des Jeux Olympiques en 2024 ».

Reste-t-il des places ?
« Nous visons un fonctionnement de croisière pour le début 2019. Deux ou trois membres fondateurs supplémentaires sont les bienvenus, particulièrement pour boucler le budget pour la participation au Tour de France à la voile. Sur les 100.000 €, il nous manque 20.000 €. L'équipage vient d'être constitué (lire ci-contre) ».

Quels supports encouragez-vous ?
« La voile, le kayak mais aussi le paddle et tous les supports nautiques non motorisés ».

Quelles épreuves pourriez-vous favoriser ?
« Le Grand prix de l'École Navale apporte énormément à la rade de Brest mais on pourrait imaginer d'autres courses de bateaux et viser une participation à la Route du Rhum pour un bateau issu du territoire brestois ».

Sur quels supports vous appuyez-vous ?
« La West Team (Contest) dispose de deux trimarans Diam 24, deux Flying Phantom et d'un catamaran Class A. Ce sont des bateaux modernes et rapides, équipés de foils pour certains. C'est important de privilégier des supports spectaculaires susceptibles d'attirer les jeunes talents ».

Pour les faire naviguer ?
« L'idée est de détecter et d'offrir aux jeunes talents brestois la possibilité d'embarquer sur nos bateaux pour participer à des épreuves de haut niveau, aux côtés de Félix Pruvot qui est le skipper professionnel de la West Team Contest. Nous proposerons également des découvertes de ces supports à l'intention des membres du club et de leurs clients ».

Article du Télégramme de Brest - 23 avril 2018